Secret de l’èrba

exposition secret de l'erba

Avec cette nouvelle exposition, qui emprunte son titre à l’un des textes emblématiques de Max Rouquette, Georges Souche rend hommage à l’écrivain avec qui il publia plusieurs ouvrages entre 1995 et 2003. Une façon de marquer le 10e anniversaire de sa disparition en juin 2005. Garrigue secrète, graminées jaillissant de l’ombre, jardins abandonnés et sources mystérieuses… le photographe nous entraine au coeur des territoires intimes du pays de l’enfance.

« On sait, depuis la parution de leur premier livre en commun en 1996, l’accord profond entre la vision du photographe et celle du poète. En présentant des extraits de l’œuvre (en occitan avec traduction française) en alternance avec les images, cette exposition nous le démontre une nouvelle fois. Les photographies de Secret de l’èrba, sans chercher à illustrer le texte, retrouvent pourtant sa puissance d’évocation, sa capacité à recréer les émotions fugitives de l’enfance et leur pouvoir d’enchantement. Elles captent dans les herbes, les buissons, les sous-bois, les reflets des eaux, cette “lumière qui jaillit de l’obscur” que Max Rouquette décelait dans les poèmes du seigneur d’Aumelas, le troubadour Raimbaud d’Orange. Cette lumière venue du dedans des choses, les transfigure en leur donnant une dimension d’étrangeté, d’intériorité, parfois même de fantastique. Et nous fait, sans le révéler, complices du “secret de l’herbe”. » (Jean-Guilhem Rouquette)

–>En savoir plus sur Max Rouquette